L’héritage familial dans une vie…

Saviez-vous que nous portions de façon inconsciente dans nos cellules les TRAUMATISMES DE NOS ANCÊTRES ? Même si nous les avons pas connus ?
Une étude publiée dans le magazine « Science et Vie » du 1er mars 2014 a mis en évidence la capacité de l’ADN à transmettre des réflexes face à certaines expériences désagréables, bien que ceci ait pris naissance trois générations en arrière !
Certains soins m’ont permis de me rendre compte qu’en fait, ce ne sont pas trois générations, mais plus de dix générations en arrière qui nous influencent encore !!!

Sans entrer dans le débat entre l’inné et l’acquis, ni sur l’apport de Darwin (théorie de l’adaptation) ou de Lamarck (théorie de l’épigénétique), mais je vous invite à en imaginer quelques conséquences directes dans votre vie :
– si les émotions fortes et les traumatismes s’inscrivent dans votre ADN, comme cette molécule transmet les instructions génétiques pour le développement et le fonctionnement de votre corps, il est évident que cette « information » va continuer à « œuvrer » en silence, engendrant des fragilités voire des maladies à long terme …
=> Oui, si nous n’avons pas pu – ou su – résoudre un choc, cela peut tout à fait nous amener à le revivre sous d’autres formes de souffrances

– si rien n’est fait, cet héritage sera également transmis à nos enfants, nos petits-enfants, et au-delà…
=> Oui, ceci est aussi vrai pour nous : nous portons avec nous un véritable héritage de peurs, d’angoisses, de maladies, de phobies de nos ancêtres, sans même le savoir !

La Vie m’a amené à vivre cette forme d’héritage, en me retrouvant dépositaire dans la lignée masculine de ma famille d’une grande sensibilité aux états émotionnels, à la dépression et une grande tendance à me dévaloriser dans certaines de mes relations amoureuses…
Pas glop, le programme !

La grande question que je me suis posée alors, c’était de savoir comment je pouvais espérer réussir ma vie, professionnelle et personnelle, si dès le départ je portais des choses inconscientes et aussi profondes que ça ?
Et aussi, pourquoi culpabiliser de me sentir mal pour quelque chose que je n’ai pas créé moi-même, et qui ne m’appartient même pas ?
… et on continue : le fait est que je vis avec cet héritage, ce n’est pas une option, c’est une réalité ; alors qu’est-ce que la Vie attend de moi dans cette situation ?…
Ouaaah, ça change de la colère et de la culpabilité !

Voici le coin des bonnes nouvelles : si on a pu prouver qu’un événement désagréable ou traumatique pouvait influencer notre ADN, pourquoi ne pas imaginer qu’on puisse « recoder » notre ADN avec des injonctions positives ?
En conséquence, rien n’empêche plus que je redevienne maître de mon existence, en mettant à profit cette capacité en générant des influences plus positives pour … une meilleure santé, un mieux-être, des émotions positives durables, voire espérer réaliser des projets qu’on aurait jugés fous sans cela ?
Et si mon rôle dans ma famille (c’est aussi la question que je vous pose), ici et maintenant, était de mettre fin à ce schéma de pensée, pour mes ancêtres, pour moi mais aussi pour mes enfants ?

La Vie m’a offert ce cadeau, et a déposé sur mon chemin les outils qui me permettent de voir ce fonctionnement, et surtout de mettre en place le protocole de soins adapté

Si ce chemin résonne pour vous, c’est que le moment est venu pour vous de retrouver votre LIBERTÉ, appréhender votre POUVOIR PERSONNEL et découvrir votre VÉRITÉ la plus profonde !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *